La masse est plus intelligente qu’un seul individu – Deviner des tendances dans un «marché de pronostics»

Depuis la nuit des temps, les humains cherchent à prédire l’avenir. De la cartomancie au marc de café, beaucoup a été expérimenté mais sans grand succès. Depuis une vingtaine d’années, des marchés à pronostics font parler d’eux. Des expériences scientifiques de terrain ont démontré que les prédictions se basant sur de tels marchés sont proches des résultats des événements auxquels ils se réfèrent.

Devenir millionnaire grâce à l’intelligence collective

De nombreux exemples étayent ce phénomène. Par exemple le joker du public dans l’émission «Qui veut gagner des millions?». Les spectateurs au studio donnent beaucoup plus souvent des réponses justes que les «experts» du joker du téléphone. Le « phénomène intelligence collective » n’est pourtant pas une invention nouvelle. Il se base sur une découverte fortuite faite par le chercheur britannique Francis Galton. En 1906, ce scientifique a demandé à 800 personnes d’estimer le poids d’un bovin. Les participants à l’expérimentation, des profanes et des experts, disposaient de connaissances professionnelles diverses. La valeur moyenne estimée par tous les participants était de 1197 pounds et le poids réel du bovin était de 1198 pounds. C’est ainsi que Galton a scientifiquement prouvé l’intelligence de la masse, la «vox populi» (en lat. «la voix du peuple»), en lieu et place de la « bêtise de la masse ».

Négocier comme à la bourse

Au marché des pronostics, l’intelligence collective est à l’œuvre. Les joueurs constituent, en tant que négociants, une intelligence collective. Un marché de pronostics fonctionne comme une vraie bourse. En lieu et place d’actions d’entreprises sont négociées des actions d’événements futurs tels que des manifestations sportives, des sondages relatifs au monde de l’économie et des finances, ou alors aux votes et votations. Les exemples les plus connus sont probablement les marchés de pronostics des élections. Les dénommées «bourses électorales» anticipent depuis une vingtaine d’années les résultats des élections et offrent des résultats comparables lors des sondages. La question principale qui est posée lors des bourses électorales est la suivante: « Quelle sera la position des partis en lice lors des prochaines élections? Quel parti l’emportera? Lequel sera perdant ? » Pour les négociants des bourses électorales, leur sensibilité politique n’est pas primordiale, mais plutôt le résultat concret auquel ils s’attendent à l’issue de l’élection en question. Dans la pratique, cela signifie que, si un négociant juge que la part du marché d’un parti est surestimée, il revend ces titres. En revanche, il devrait racheter les actions d’un parti qu’il juge sous-évalué. L’objectif d’un négociant est d’engranger des gains. Les participants ayant obtenu le plus de succès figurent sur la liste du classement quotidiennement actualisé et, à la clôture du marché, ils sont déclarés vainqueurs et peuvent ainsi gagner des prix. Pour avoir du succès, les participants ou les négociants se doivent de bien observer le marché, de se tenir au fait des événements actuels et de réagir aux nouveaux développements, et surtout d’éviter de faire des transactions «insensées».

Participation

Au départ, chaque joueur reçoit un nombre fixe d'actions et une somme virtuelle d'argent. L'objectif du jeu est de maximiser le capital grâce à de bons pronostics et d'habiles spéculations. En fin de partie, les actions qui résultent de l'issue officielle de l'événement sont rachetées à leur valeur par la banque (par ex. résultat officiel des élections).

Pour savoir comment accéder rapidement, rendez-vous ici.

Trucs et astuces, cette rubrique vous aide à négocier et contient des conseils stratégiques précieux sur la bourse des pronostics.

L'abécédaire de la bourse des pronostics fournit l'explication des termes fréquemment employés.

pro:kons marché des pronostics

Ce marché des pronostics se base sur le module de pronostics de pro:kons, un produit de la société BDF-net Agentur für neue Medien GmbH. Le nom du produit pro:kons vient de PROnostic et de KONSens (soit le fait de trouver le consentement ou l'accord du plus grand nombre). Outre un module de logiciel pour les bourses de pronostics, pro:kons offre également un module de définition du consensus afin d'appuyer efficacement les processus de décision dans les organisations. Pour en savoir plus sur pro:kons, rendez-vous sur Impressum.

Recherche scientifique suivie pour les bourses électorales

Il est prévu vers la fin de l’été, qu'un ou deux instituts universitaires entament des projets de recherche scientifique de suivi des bourses électorales. Ils auront alors accès aux transactions rendues anonymes (données de négoce) de la banque de données pro:kons afin d’étudier les modifications des cours des actions en relation avec la campagne électorale. Il se pourrait que les participants à la bourse électorale soient contactés par e-mail pour un petit sondage.

Login

Comment ça fonctionne?

Grâce à vos connaissances, vous contribuez aux prédictions - plus à l'Infocenter

Erreur trouvée? Commentaires?

Merci d'envoyer vos réactions et messages par courriel à: support.srg@prokons.com

Information

Le projet «bourse électorale SSR 2011» avec les marchés sur le Conseil national, le Conseil des Etats et le Conseil fédéral est terminé.

Les gagnants sous les 50 Top Traders sont:
1. «Happy», Sabine R. de Alpen (D)
2.: «schiri2», Thomas M. de Wettingen/AG
3.: «Dr.Ottl», G. Schiefers de Vienne (A)
4.: «marinko», Mario Z. de Zoug
5.: «marinsli», Martina R. de Schaffhouse